CONCOURS ARCHI JEUNES

Au-delà du choc sanitaire et économique qu’elle provoque, la crise du COVID change notre vision
de nombreux aspects de la vie collective et individuelle. Elle aura un impact à long terme sur nos
comportements et en particulier ceux liés à notre façon d’habiter. Simultanément à cette crise,
la prise de conscience des effets du réchauffement climatique et de la pollution de la planète dus
aux activités humaines est de plus en plus largement partagée par la population.

Une des conséquences de cette pandémie devra être l’impérative prise en compte, dans la conception
de l’habitat, des nouvelles attentes sanitaires, sociales et environnementales, qui se sont fortement
révélées à l’occasion de cette crise.

De nombreux architectes se sont exprimés dans des tribunes sur l’inadaptation de l’habitat,
des logements et des tissus urbains.
Il est clair que les architectes ont un rôle décisif à jouer dans une évolution vers la ville « d’après».

L'OBJECTIF :

En organisant le prix Archi Jeunes, l’agence Valode & Pistre souhaite donner la parole aux étudiants en architecture en fin d’études ou tout récemment diplômés, qui entendent contribuer à cette évolution. Nous sommes convaincus que cette nouvelle génération d’architectes, directement impactée par la situation actuelle, peut être à l’origine d’une vision créative et innovante sur ces sujets. Ce sera aussi pour eux l’occasion de se faire connaître et de s’insérer dans le monde professionnel en trouvant les moyens d’approfondir leur propre réflexion.

Les projets seront sélectionnés par un jury composé d’architectes et de personnalités choisies pour leur intérêt et leur sensibilité par rapport aux enjeux évoqués. Les lauréats se verront décerner une bourse et auront l’opportunité d’effectuer un stage de recherche rémunéré afin d’approfondir leur réflexion au sein de l’agence.

LE PROJET :

Le projet architectural attendu est une proposition d’habitat collectif innovant apportant des réponses au constat d’inadaptation des logements et de leur environnement ainsi qu’aux aspirations apparues à l’occasion de la crise du COVID et du confinement en particulier.

On peut citer les contradictions entre vie professionnelle, scolaire et familiale, entre vie collective et distanciation, entre confinement et aspiration au contact avec les éléments naturels et la végétation ainsi que la diffusion des préoccupations écologiques. Le contexte, la localisation, les caractéristiques urbanistiques (densité, dimensions etc.) et le choix entre réhabilitation et construction neuve sont laissés à l’appréciation des candidats.

maison-footer
v-p.com